Recherche
par produits
Recherche
par applications
Index
alphabétique
PIPETTES ET MANIPULATION DE LIQUIDES > Micropipettes > Micropipettes
Une micropipette est un petit instrument de laboratoire qui permet de prélever et de transférer des volumes très faibles de liquide, avec une très grande précision. Elles sont particulièrement utilisées en chimie analytique et en biologie moléculaire. La micropipette est maintenue par l'utilisat... Lire la suiteUne micropipette est un petit instrument de laboratoire qui permet de prélever et de transférer des volumes très faibles de liquide, avec une très grande précision. Elles sont particulièrement utilisées en chimie analytique et en biologie moléculaire. La micropipette est maintenue par l'utilisateur d'une seule main, avec les quatre doigts, tandis que le pouce actionne le piston ou le bouton d'éjection de la pointe. L'autre main sert à tenir, ouvrir ou fermer les microtubes ou les boîtes de pointes.

La norme NF EN ISO 8655-1 Avril 2003 définit les appareils volumétriques à piston et décrit les exigences générales et les recommandations pour l'utilisateur.

Il existe 3 sortes de micropipettes :

les micropipettes mécaniques,
les micropipettes automatiques ou micropipettes électronique motorisées et
les micropipettes à déplacement positif


Le fonctionnement d'une pipette mécanique standard est simple : le piston ou bouton poussoir comporte trois positions :

la position haute : le piston est complètement relâché, c'est la position au repos.
la position intermédiaire : les piston est appuyé jusqu’au premier cran. Cette position permet de prélever le liquide.
la position basse : le piston est appuyé à fond, jusqu’au deuxième cran. Cette position permet d'expulser le liquide et de vider complètement la pointe


Le pipetage se fait alors en 5 étapes :

1 - le réglage du volume de la pipette, dans le cas des micropipettes à volume variable.
2 - la fixation d'une pointe au bout de la micropipette.
3 - le prélevement du liquide : appuyer sur le piston jusqu'au premier cran, mettre l'extrémité de la pointe dans le liquide à prélever, relâcher doucement le piston. Le liquide passe du récipent à la pointe de la pipette. Il est nécessaire d'immerger le moins possible la pointe afin d'éviter l'adhérance du liquide sur la paroi extérieure de la pointe.
4 - le transfert du liquide : mettre la pointe de la pipette dans le microtube de destination, appuyer doucement sur le piston, jusqu'au dernier cran, le liquide est complètement expulsé.
5 - l'éjection de la pointe dans un récipient collecteur en appuyant sur le bouton éjecteur.


Les micropipettes automatiques ou électronique motorisées avec affichage digital permettent de programmer toutes les opérations de pipetage et de les automatiser. Elles offrent un confort total à l'utilisateur en réduisant les mouvements manuels au minimum, prévenant ainsi les troubles musculo-squelettiques. Elles sont deux fois plus rapide qu'une micropipette mécanique, et sont ergonomiques et légères.

Suivant les modèles, elles offrent des fonctions plus ou moins avancées, comme par exemple :

le pipetage, avec purge automatique et contrôle total du mouvement du piston
le pipetage inverse : le volume est sélectionné avec une quantité excédentaire, après la distribution, le volume excédentaire reste dans la pointe et est jeté
les distributions multiples : aspiration du volume total en une seule fois, pour une distribution répétitive de volumes identiques
la dilution : aspiration de 2 solutions différentes séparées, puis distribuées ensemble
la distribution séquentielle : série de différents volumes distribués dans un ordre quelconque
aspirations multiples : sélection du volume et du nombre d'aspirations jusqu'à achèvement de la série puis distribution du volume total
le titrage : affichage du volume distribué ou aspiré
la fonction Tracker indique la position exacte du puits traité sur une plaque de 96 ou 384 puits
le comptage du nombre de pipetages
l'ajustage volume excédentaire nécessaire pour certains modes
la distribution automatique : cycles de distribution à fréquence réglable de 0,1 à 9,9 secondes
le mélange : le piston monte et descend automatiquement pour mélanger la solution pipetée
etc.


Les macropipettes à déplacement positif sont spécialement conçues pour les liquides visqueux, les huiles, les milieux à haute densité (mercure, acide sulfurique, etc.) et à forte évaporation tels que alcools, éthers, hydrocarbures, etc.

Labo Moderne propose une très large gamme de micropipettes au design ergonomique, avec les critères de choix suivants :


le volume : Labo Moderne propose des micropipettes avec des capacité de pipetage de 0,1 µl à 10 ml, avec dans la plupart des cas, un code couleur pour une identification rapide et sûre des micropipettes dans le laboratoire. Les micropipettes à volume fixe permettent le transfert de volumes toujours identiques, les micropipettes à volume variable, ou à volume réglable, permettent de régler le volume de liquide pipeté entre les bornes d'une tranche de volumes pour laquelle la micropipette est conçue.
le nombre de canaux : Labo Moderne propose des micropipettes monocanal, des micropipettes à 8 canaux et des micropipettes à 12 canaux. Les micropipettes multicanales permettent de prélèver d'un seul mouvement 8 ou 12 quantités identiques de liquide et de remplir plus rapidement une plaque de 96 puits ou une plaque de microdilutions.
l'autoclavage : certaines micropipettes sont partiellement autoclavables, d'autres le sont entièrement.
la marque : Labo Moderne diffuse les micropipttes SARTORIUS, en particulier les modèles Tacta, Proline, eLine, Picus et mLine.


Pour tout renseignement complémentaire, contactez-nous sur www.labomoderne.com ou au 01.42.50.50.50.

Replier
    FILTRES

    Nombre de canaux


    Réglage volume


    Modèle


    Autoclavage


    Micropipettes (42 gammes)


    © 2014 Tous droits réservés