Recherche
par produits
Recherche
par applications
Index
alphabétique
CONSOMMABLE ET PETIT MATÉRIEL > Filtration > Membranes filtrantes
La filtration est une technique qui permet de séparer les constituants d'un mélange hétérogène constitué de liquide et de particules solides. Cette séparation s'effectue au travers d'un filtre qui retient les particules plus grosses que les trous du filtre. La taille des trous du filtre définit la p... Lire la suiteLa filtration est une technique qui permet de séparer les constituants d'un mélange hétérogène constitué de liquide et de particules solides. Cette séparation s'effectue au travers d'un filtre qui retient les particules plus grosses que les trous du filtre. La taille des trous du filtre définit la porosité du filtre. Le liquide après filtration est appelé filtrat ou perméat, l'amas de particules retenu dans le filtre est appelé résidu ou rétentat.

En laboratoire, on utilise ce procédé pour la clarification des liquides, les analyses gravimétriques, les contrôles microbiologiques, la stérilisation, la préparation de solvants de liquides ultrapurs, les filtrations de solutions alcalines et agressives, les filtrations de solutions tampon pour HPLC, les tests d'hybridation.

Les membranes filtrantes sont des filtres. Pour les choisir, l'utilisateur, en fonction de son utilisation va sélectionner les critères suivants :
  • la porosité, c'est-à-dire la finesse de filtration est proposée en 7 tailles : 0,22 µm / 0,45 µm / 0,65 µm / 0,80 µm 1,20 µm / 3,00 µm ou 5,00 µm. Le choix de la porosité se fait en fonction de l'application.
  • le diamètre de la membrane : 13 mm, 25 mm, 37 mm, 47 mm, 50 mm, 90 mm, 142 mm et 293 mm
  • la couleur de la membrane : blanc standard, vert, ou noir pour le comptage des levures, moisissures, légionelles, colonies blanches et beiges, permet le contraste sans colorant
  • la surface avec 3 qualités de surface au choix : surface unie, surface quadrillée et surface quadrillée avec pellicule de renfort
  • membrane stérile ou non stérile : stérilisation par irradiation Gamma
  • le type d'emballage en boîtier distributeur, en emballage individuel ou en emballage individuel continu
  • et bien sûr et surtout, le matériau de la membrane :
- Mélange d’esters de cellulose : membrane économique avec très peu de matières extractibles, un débit important et une faible perte de pression. Essentiellement utilisée pour les analyses gravimétriques, elle s'adapte aux analyses microbiologiques, à sa filtration stérile et à la filtration de solutions aqueuses.

- Acétate de cellulose : faible taux d'adsorption des protéines, excellente stabilité thermique (+180°C), gonflement minimum à l’état humide. De part ses propriétés, elle est utilisée pour la filtration et la stérilisation des produits biologiques et pharmaceutiques, de solutions thermosensibles et pour le nettoyage de résidus de gaz chauds.

- Polycarbonate : membrane irradiée conçue spécialement pour la détermination des halogènes organiques adsorbables (suivant ASTM et DIN) : exceptionnellement pauvres en halogènes (< 0,2 µg pour un filtre circulaire de 25 mm), elle permet de réaliser une filtration quasiment sans chlore comme le nécessite cette analyse.

- Nitrate de cellulose : les applications dépendent de la porosité de la membrane : de 12 à 5 µm pour la filtration de solutions aqueuses et la filtration d’échantillons d’air, de 0,45 à 0,10 µm pour la filtration de liquides industriels ultrapurs, l'enrichissement de virus et de phages, etc.

- Cellulose régénérée : membrane caractérisée par une excellente résistance chimique aux solvants organiques et un faible taux d'adsorption des protéines. Incassable et infroissable, elle répond aux exigences les plus sévères en matière de pureté et convient pour les applications pharmaceutiques.

- Téflon® PTFE sur support polyester ou polypropylène : membrane naturellement hydrophobe caractérisée par une très grande résistance thermique et chimique, même aux acides et bases fortes. Ces propriétés en font une membrane de choix pour la filtration de l'air et des gaz, ainsi que pour les solutions aqueuses et les solution les plus agressives.

- Nylon® Polyamide : membrane universelle, sans N2 ni P, présentant une grande stabilité et appropriée pour tout type de milieux, acides et bases forts exceptés.

- Polypropylène : les membranes en polypropylène sont utilisées pour de nombreuses applications en chromatographie et laboratoires de biotechnologies. Cette membrane flexible, durable et résistante aux manipulations est autoclavable et résiste aux solvants organiques : utilisation en HPLC, filtration de phase mobile, dégazage...

- Oxyde d'aluminium : ces membranes sont utilisées pour des applications où la taille et la régularité des pores est très importante. Cette membrane est compatible avec de nombreux solvants et ne fixe pas les protéines, a subit peu de traitement chimique ce qui diminue le risque de contamination des échantillons. Elle est utilisée pour les applications : HPLC, analyse gravimétrique, extrusion de liposome, analyse en épifluorescence, filtration micro- et nanométrique...

- Polyéthersulfone : membranes hydrophiles, stables en pH alcalin, retenant peu les protéines utilisées pour les solutions aqueuses et pour les échantillons biologiques. La surface lisse facilite le comptage des artefacts

Labo moderne propose une très large gamme de membranes filtrantes. Choisissez facilement vos membranes filtrantes parmi les produits les plus performants de chez SARTORIUS, LMR ou WHATMAN.

Trouvez vos membranes filtrantes, en parcourant nos fiches produits détaillées avec leurs descriptifs techniques et des photos haute résolution sur notre site www.labomoderne.com.

N’hésitez pas à contacter notre service commercial sur notre numéro non surtaxé au 01 42 50 50 50 depuis la France ou +33 1 42 50 50 50 depuis l’international.
Replier
    FILTRES

    Matériau


    Stérile / Non stérile


    Porosité


    Membranes filtrantes (80 gammes)


    © 2014 Tous droits réservés