Recherche
par produits
Recherche
par applications
Index
alphabétique
CONSOMMABLE ET PETIT MATÉRIEL > EPI - Protection individuelle > Lunettes
Les lunettes de protection et les écrans faciaux sont des EPI (Équipements de protection individuelle) destinés à protéger les yeux, et tout ou un partie du visage, contre les dangers risquant d’endommager l’œil ou d’altérer la vision : les chocs, les projections de particules solides... Lire la suiteLes lunettes de protection et les écrans faciaux sont des EPI (Équipements de protection individuelle) destinés à protéger les yeux, et tout ou un partie du visage, contre les dangers risquant d’endommager l’œil ou d’altérer la vision : les chocs, les projections de particules solides, les poussières, contre les projections de liquide, de substances corrosives, de solvants ou d’autres solutions dangereuses, contre les rayonnements, ultraviolets (UV), infrarouges (IR), laser ou de lumière bleue et enfin contre le froid, la chaleur, le feu ou les projections de liquide en fusion.
Cette protection individuelle vient en complément de l’équipement de protection collective (EPC) destiné à réduire les nuisances et les risques à la source.

Les différents types de protections oculaires :
  • Les lunettes de sécurité simples, à branches : elles protègent les yeux des utilisateurs contre les projections frontales de particules et contre les rayonnements. Les montures sont en métal ou en plastique et sont plus robustes que sur des lunettes ordinaires.
  • Les lunettes-masques : elles ont des coques latérales et protègent les yeux, mais également toute la zone entourant les yeux, contre les projections frontales et latérales de solides et de liquides.
  • Les masques faciaux, visières et écrans faciaux : ils protègent la totalité du visage contre les projections de solides, de poussières, de produits chimiques. Ils se composent d’un système de fixation ajustable, souvent un bandeau, un serre-tête ou un casque, et d’un écran facial. Ils peuvent être combinés avec un casque anti-heurt et/ou un masque respiratoire.
Le matériau des oculaires : Les verres sont en plastique polycarbonate ou en verre minéral acétate, et peuvent être teintés :
  • Les protections oculaires en acétate sont utilisées contre les risques de projection de liquides et les produits chimiques,
  • Les protections oculaires en polycarbonate sont idéales contres les chocs et les particules solides.
Le marquage : les montures des lunettes de protection doivent porter les marquages suivants :
  • - L’identification du fabricant (sigle, logo, marque)
  • - La norme de référence
  • - La classe optique
  • - la résistance mécanique
  • - Le domaine d’utilisation
  • - L’échelon du filtre (pour les verres filtrants)
  • - L’échelon de la teinte (éventuellement)
La norme :
Les lunettes de protection sont réglementées par la Directive Européenne 89/686/CEE et par les normes :
  • la norme EN 165 décrit le vocabulaire de la protection oculaire
  • la norme EN166 réglemente les protections des yeux contre les différents risques de dommages de l’oeil ou de la vision, à l’exception des rayonnements d’origine nucléaire, des rayons X, des émissions laser et des rayonnements infrarouges (IR)
  • la norme EN 167 définit les méthodes d’essais optiques
  • la norme EN 168 définit les méthodes d’essais autres qu’optiques
  • la norme EN 169 réglemente les filtres pour le soudage et définit les numéros d’échelon
  • la norme EN 170 réglemente les filtres pour les rayons ultraviolets (UV) et définit les échelons. Les rayons ultraviolets sont la partie du spectre invisible inférieur à 380 nm, ils peuvent provoquer des conjonctivites.
  • la norme EN 171 réglemente les filtres pour les rayons infrarouge (IR) et définit les échelons. Les rayons infrarouge sont la partie du spectre invisible compris entre 780 et 2000 nm. Ils peuvent provoquer la cataracte.
  • la norme EN 172 réglemente les filtres pour les rayons solaires pour un usage industriel et définit les échelons
  • la norme EN 1836 réglemente les filtres pour les rayons solaires pour un usage général et définit les échelons
La classe optique : Les optiques sont classés par classe, en fonction de la durée des travaux de l’utilisateur :
  • la classe optique 1, pour les travaux continus,
  • la classe optique 2, pour les travaux intermittents
  • la classe optique 3, pour les travaux occasionnels
La résistance mécanique : Les lettres symbolisant la résistance mécanique sont décrites ci-dessous. Les lettres «F», «B», «A», «S» et «T», sont communes aux montures et aux verres. Les lettres «K» et «N» ne concernent que les verres. Les montures et les verres sont testés séparément et c’est le niveau de performance le plus faible, celui de la monture et celui du verre, qui est attribué à la paire de lunettes. Ainsi, la paire de lunettes ayant une monture testée «A» et des verres testés «F» sera marquée «F».

La résistance mécanique est attribuée à la protection oculaire en fonction de sa réaction à un choc exercé par une bille en acier :
  • Absence de symbole : solidité minimale
  • F / Impact à faible énergie : résistance au choc d’une bille de Ø 6 mm et de 0,86 g lancée à 45 m/s
  • B / Impact à moyenne énergie : résistance au choc d’une bille de Ø 6 mm et de 0,86 g lancée à 120 m/s
  • A / Impact à haute énergie : résistance au choc d’une bille de Ø 6 mm et de 0,86 g lancée à 190 m/s
  • S / Solidité renforcée : résistance au choc d’une bille de Ø 22 mm et de 43 g tombée de 1,30 m
  • K / Résistance à la détérioration des surfaces par les fines particules (optionnelle, seulement pour les verres)
  • N / Résistance à la buée (optionnelle, seulement pour les verres)
  • T : Lettre à combiner avec les lettre FBAS, indique une utilisation possible à des températures extrêmes (-5°C à +55°C)
Le domaine d’utilisation :
  • Pas de marquage : usage général. Risques mécaniques non spécifiés.
  • 3 : Gouttelettes ou projections de liquides
  • 4 : Grosses particules de poussières > 5 microns
  • 5 : Gaz et fines particules de poussières
  • 8 : Arc électrique de court-circuit
  • 9 : Métal fondu et solides chauds
L’échelon du filtre :
  • 2 et 3: Protection contre les rayons UV
  • 4 : protection contre les rayons infrarouges (IR)
  • 5 et 6 : Protection contre les rayons solaires
L’échelon de la teinte :
1,2 à 8 : degré de filtration de la couleur visible (1,2 : filtre très clair, 8 : filtre très foncé, deux nombres en cas de variation de la teinte du filtre)

Replier

Lunettes (29 gammes)


© 2014 Tous droits réservés